Declaration de la CFE CGC au CCUES de ce 4 juillet 2019.

En ce 4 juillet, les élus étaient consultés sur le rapport MK conseil relatif à la situation économique pour 2018/2019, aussi nous avons souhaité faire entendre notre voix : 

 

DECLARATION DE LA CFE CGC : Rapport Economique de MK Conseil.

 

Madame Laurence de Fontenay

Présidente du CCUES

LA Plaine Saint Denis, le 4 juillet 2019,

Madame,

A la lecture du rapport de l’expert MK CONSEIL du CCUES sur la situation économique et financière du périmètre de l’UES TT du groupe Randstad France pour l’exercice clos le 31 décembre 2018 et le prévisionnel 2019, la CFE CGC en tire différentes conclusions décrites ci-dessous :

 

-Une enveloppe de rémunération variable en baisse 

-Le contrôle du calcul par le salarié permanent est complexifié par la multiplicité et la diversité des contrats ainsi que la différence de période entre les contrats et la rémunération mensuelle 

-Il est essentiel que les modalités de calculs soient similaires entre la définition des objectifs et le calcul effectif.  (pour assoir le même indicateur de pilotage lors du calcul des variables et se baser sur un objectif unique.)

- La rémunération variable totale par FTE est :

• En baisse pour RI, RIS et JBM, en raison selon la direction :

- RI  

– L’impact sur les fonctions supports  est plus important que sur le réseau agence 

- RIS 

- JBM 

• En hausse pour :

-Expectra 

- Appel Médical 

Aussi, au regard de ces différents éléments, les élus de la CFE CGC de l’UES TT vous demande :

-      D’opter pour un système de variable intégrant plus de transparence et une simplification permettant l’auto-vérification des montants qui sont fournis aux collaborateurs des réseaux et services supports.

-      D’avoir une meilleure gestion des outils de pilotage de l’activité, en effet micro-stratégies pour RI développé pour « somme qui ne peut être communiquée » n’est pas adapté et exploitable si des écarts de méthodes perdurent.

-      D’avoir une répartition équitable permettant un rééquilibrage de notre MB vis-à-vis des 6% de baisses de cotisations sociales depuis ce 1er janvier 2019 et des 6% environs complémentaires prévus par la LMSS de 2019.

-      De Garantir un variable « plancher » pour les différents réseaux et services supports assis sur les budgets, en effet ces derniers fluctuent du fait de la politique globale de l’entreprise et des décisions qui en découlent.

Enfin, la CFE CGC demande que soit réalisé par le cabinet MK conseil une étude sur l’impact de la réduction des charges sociales et l’impact en termes de RBS (rabais bas salaires) dans la constitution des taux de marges et taux de rentabilité des CED versus la règle sociale légalement applicable (LMSS 2019).

Conscient que vous aurez apporté beaucoup d’intérêt à la lecture de la présente déclaration, nous ne nous faisons que les justes rapporteurs des revendications des salariés réseaux que nous représentons.

 

 

Les Elus de l’UESTT de la CFE CGC Randstad France. 

 

0 Réponses à “Declaration de la CFE CGC au CCUES de ce 4 juillet 2019.”


  • Aucun commentaire

Laisser un Commentaire




Ariam Ile-de-France |
ACTU4D |
Journal des Dingues et des ... |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Le monde animal
| Tpsupportepi
| Famousm